Oracle “Les Esprits de la Forêt” par Lucy Cavendish

Un nouveau compagnon a rejoint ma bibliothèque au côté de mes autres oracles et je me rends compte d’ailleurs, que je commence à avoir une jolie petite collection… (il va falloir te calmer ma vieille !). Une petite review sur l’Oracle “Les Esprits de la Forêt” de Lucy Cavendish sorti en mai dernier.


Titre : Les Esprits de la Forêt
Auteure : Lucy Cavendish
Illustration : Maxine Gadd
Prix : 23,90€
Éditions Exergue

Cela fait quelques années maintenant que je connais le travail de Lucy Cavendish. Mon premier oracle suite à mon éveil a été l’un de sien, celui sur Les Vampires. Elle a toujours le don pour choisir des illustrateurs de talent !

Lorsque je choisis un oracle où lorsqu’il “m’appelle”, c’est souvent à cause de ses illustrations qui véhiculent en moi des émotions particulières sans que je puisse parfois l’expliquer. C’est ce qui s’est passé avec ce dernier.
L’illustration sur la boîte est absolument magnifique. Cette femme elfe a la chevelure flamboyante dégage quelques choses de fort, comme une sagesse qu’elle pourrait nous transmettre. Elle correspond parfaitement à ce que je pourrais imaginer d’un esprit de la forêt. Vous l’aurez compris, toutes les illustrations de ce jeu sont superbes de mon point de vue.

Lorsque la porte s’ouvrira d’un coup, vous pourrez la franchir… Vous voyez la lumière devant vous, et en suivant un chemin qui s’enfonce en spirale à l’intérieur de la Terre, vous serez guidé le long du parcours jusqu’à l’esprit qui convient précisément, celui qui vous fera part d’idées inspirantes, de sagesse et d’enseignements qui contribueront dès l’instant présent à satisfaire votre désir, au cœur même de votre merveilleuse vie ordinaire de tous les jours

Voilà qui résume parfaitement le dos des cartes composé de cette très belle symbolique.

Le jeu est livré dans une boîte en carton rigide, une pochette grise satinée avec un livret en noir et blanc de 129 pages. Ce dernier est divisé en trois parties, la première est une introduction sur la vision de l’auteure vis-à-vis des Esprits de la Forêt. La seconde propose quelques tirages assez basiques qui peuvent être une très bonne approche si il s’agit de votre premier oracle et pour finir, chaque carte est décrite avec quelques mots-clés ainsi que son histoire nous permettant de comprendre sa signification.

De mon ressenti, je trouve qu’il s’adresse principalement aux femmes. Peut-être car il n’y a que quatre illustrations représentées par une figure masculine mais je trouve ses énergies plus féminines.
De ce fait, il est doux et amène les réponses sans brutalité. J’ai connu des oracles beaucoup plus bourrin (celui des Vampires, je criiiie ton nom !) et celui-là, ne l’est vraiment pas. Il a presque ce côté maternel, de prendre la main pour nous guider sur le bon chemin.

Ce jeu est une perle si la forêt est un lieu qui vous parle, si vous êtes en quête de guidance et de développement personnel tout en douceur.

Foncez !

“Litha : Rituels, Recettes et Traditions du Solstice d’Été” par Deborah Blake

Nous sommes à la fin du mois de mai et le prochain Sabbat, Litha, approche à grand pas. Si vous ne connaissez par encore les symboliques et les traditions du Solstice d’Été ou que vous désirez un petit rafraîchissement, j’ai le livre qu’il vous faut ! Alors préparez l’Hydromel et installez-vous confortablement.


Titre : Litha – Rituels, Recettes et Traditions du Solstice d’Été
Éditions : Éditions Danaé
Prix : 12€
ISBN : 979-10-94876-05-3

Ce livre fait parti d’une série de huit ouvrages de la collection “Célébrations païenne” éditée par Alliance Magique. C’est une vraie pépite ! Le précédent ouvrage portait sur le Sabbat de Beltane et se place dans la même lignée que celui que je vais vous décrire ici.

Il est découpé en sept grandes sections :

  1. Les anciennes pratiques
  2. Les nouvelles pratiques
  3. Les sorts et la divination
  4. Des recettes et des bricolages
  5. Les prières et invocations
  6. Les rituels de célébrations
  7. Les correspondances pour Litha

 

[…] Le maintien d’une attitude ouverte et positive est ce qui permet à la communauté païenne de prospérer

Après avoir lu ce passage qui se trouve dans l’introduction, je me suis sentie rassurée. N’y a-t-il rien de pire que de commencer un livre sur les célébrations païennes axé uniquement sur une seule croyance ?

Ne suivant aucune tradition précise mais plutôt un mélange de ce qui me parle, c’est le genre de choses qui peuvent me bloquer. Hors là, et c’est l’un des gros points forts de ce livre et de la collection, c’est qu’ils abordent le sujet en ayant l’esprit ouvert à toutes les croyances. À aucun moment nous pourrions ressentir un reproche ou une accusation car nous n’adhérons pas à telles ou telles idées.

Rien que pour ça, je dis OUI et MERCI.

Donc comme vous l’aurez deviné, c’est un ouvrage qui touche et expose beaucoup de traditions, cultures différentes et de ce fait, de manière succincte. Pour moi, ce n’est pas un problème car je le vois véritablement comme une (grande) introduction au Sabbat et si, par exemple, après avoir lu le passage sur les grecs je souhaite en apprendre davantage et bien je vais rechercher un autre livre qui traite du sujet.

Je connais les symboliques du Sabbat mais après, comment le célébrer ?

C’est le genre de question que je me pose souvent lorsqu’une fête approche et surtout au niveau décoration d’autel, activité, repas… sur le moment, je suis toujours à court d’idées ! Et bien là, plus de souci puisque nous avons quinze pages traitant du sujet. Autant vous dire que ça va me sauver la mise…
Que ce soit pour créer une couronne de porte, un balais de cannelle, une offrande pour les oiseaux ou du pain à la bière pour les Dieux, il y a du choix et j’aime ça !

En conclusion, foncez sur ce livre. Il vaut le coup car il est bien fait, pas trop long mais on en sait suffisamment pour passer une magnifique célébration !
J’en profite pour remercier chaleureusement les Alliances Magiques ainsi que Isabelle pour l’envoi, j’ai eu un plaisir immense à découvrir la collection !

« Ma rencontre avec le monde invisible » par Sandy Lakdar – The Believers

Mon amour pour le paranormal date d’un certain grand nombre d’années. C’est un sujet qui m’a toujours intéressé… non pas que la « mort » m’intéresse (dis comme ça, c’est glauque) mais je suis curieuse de savoir ce qu’on devient, pourquoi il existe encore des fragments de ce monde invisible. Puis dans ces fragments que l’on arrive parfois à capter, il n’y a pas que des défunts… je pense qu’il y a un infini d’énergies différentes.

Lorsque j’ai découvert les enquêtes paranormales sous forme de reportage, j’étais joie. Tout a commencé avec un youtubeur qui, après avoir fait des vidéos sur Minecraft, s’est reconverti dans le milieu paranormal. Puis, j’ai découvert les Ghost Adventures et enfin, The Believers. Je suis toujours impressionnée et littéralement captivée par le nombre de phénomènes que ces derniers peuvent mettre en évidence durant leurs épisodes.

J’ai découvert Jonathan Dailler au travers d’une vidéo « Session Spirit » qui a eu lieu au Château de Fougeret avec un certain nombre d’enquêteurs différents si mes souvenirs sont bons.
L’approche de Jonathan m’a interpellé et avec mes deux compagnons de canapé (le barbu et la petite soeur), nous avons décidé de faire quelques recherches sur qui il était. De fil en aiguille, nous sommes tombés sur la chaîne youtube The Believers. Un épisode était disponible, celui qui a été fait au Newsham Park Hospital (une enquête absolument incroyable dans un bâtiment ayant servi à la fois d’orphelinat puis d’asile psychiatrique). C’est un véritable coup de cœur pour ce binôme et nous louons les épisodes disponibles sur Vimeo. En une soirée et une bonne partie de la nuit, nous nous avalons la quasi totalité du contenu créé par Sandy et Jonathan.

Depuis ce jour, nous suivons avec attention l’activité des deux enquêteurs pour ne louper aucun épisode.
Lorsque j’ai découvert que le livre de Sandy était en pré-commande, je n’ai pas hésité une seule seconde. Me voilà avec la confirmation que deux livres vont m’être livrés le jour de sa sortie (oui deux, un pour moi et un pour ma petite soeur).

Nous y voilà, la date de sortie est arrivée. Le colis m’attend sagement dans ma boîte aux lettres, je fonce et m’installe confortablement dans le canapé.
La magie opère. Au fur et à mesure que mes yeux passent sur les mots, les phrases, j’entends la voix de Sandy. Comme si c’était elle qui lisait son ouvrage.

Elle nous explique tout de suite comment ils en sont venus à créer The Believers et une série d’anecdotes s’enchaînent. C’est un véritable recueil de confidences qui nous rapproche encore plus de ce qu’ils vivent au quotidien.

Sandy nous décrit d’une autre manière les enquêtes qu’ils ont menés et c’est très enrichissant d’avoir son point de vue plus personnel et ce qui se passe avant/après. Les lieux et les phénomènes qu’elle explique me reviennent en tête et j’ai l’épisode qui défile peu à peu. Avec toutes ses explications, cela me conforte dans l’idée qu’il faut soutenir le travail d’indépendants et que la location d’épisode en vaut la chandelle. Je me permets de citer un passage pour illustrer mes propos

« Le pire dans tout cela, c’est que les gens sont persuadés que nous sommes millionnaires. […] J’aimerais tellement que les gens puissent voir à quoi ressemble exactement nos vies ! Que je me lève à 6 heures du matin tous les jours pour avoir le temps de travailler sur TB avant d’enchaîner à servir des centaines de bobuns à tout-Paris. […] »

Leur situation a depuis changé, et j’en suis ravie pour eux, cependant ils ne sont pas milliardaire et nous devons les soutenir.

Bien entendu, nous ne sommes pas à l’abri d’imposteur comme le public l’a découvert avec ce youtubeur issu de Minecraft. Cependant, il faut soutenir ceux qui sont authentiques comme le sont Sandy et Jonathan.

Du moment que le milieu du paranormal vous intéresse, le livre de Sandy Lakdar peut trouver à vos yeux de l’intérêt. Je vous le recommande vivement car j’ai eu un plaisir immense à le lire.

“Vivre la tradition celtique au fil des saisons” par Mara Freeman

Aujourd’hui je vous retrouve pour une review du livre « Vivre la tradition celtique au fil des saisons » écrit par Mara Freeman qui étudie cette dernière depuis plus de 35 ans.


Titre : Vivre la tradition celtique au fil des saisons
Éditions : Éditions Véga
Prix : 23€
ISBN : 2858296448

C’est pour moi un must-have pour tous les amoureux du monde celtique. Voilà, ça c’est dit.

Ce livre est construit comme un almanach. De ce fait, mois par mois, vous pourrez découvrir ce que ce dernier signifiait pour nos ancêtres celtes, les fêtes célébrées, les dieux, un bestiaire, des contes et légendes, des recettes… que de merveilleuses choses.
Au travers de ces pages, nous y découvrons l’origine des Sabbats pour nos ancêtres. Grâce à cette lecture, j’ai davantage compris leurs significations, leurs symboliques. J’ai vibré avec eux au fur et à mesure.

Le chapitre sur le mois de septembre

Au niveau de l’écriture, il est très fluide et très abordable. Pas besoin de connaître ce milieu avant de vous y plonger. Mara Freeman reprend tout depuis le départ et vous emmène avec elle dans ce monde en vous tenant la main (sans pour autant que cela soit pénible !).

L’avantage de ce type de livre, c’est qu’il n’y aucune obligation à le commencer depuis le début (c’est un peu.. con pour un livre, non ?) Pas du tout ! Lorsque j’ai acquis ce bouquin, c’était au mois de mai sauf erreur. Eh bien je l’ai commencé depuis là et chaque début de mois, je lis le chapitre qui lui est dédié. Ainsi, je suis parfaitement en concordance avec ce que je lis et ce qui se passe au-delà de ma fenêtre et du coup, je le trouve encore plus captivant.
Et c’est agréable de le relire chaque année, chapitre après chapitre, pour mieux se plonger dans cette aventure, non ?

Amoureux du monde celtique ou curieux, foncez ! Ce livre ce doit d’être dans votre bibliothèque.