“Oracle des Runes” par Gulliver L’Aventurière et Lyra Ceoltóir

Aujourd’hui, je souhaite vous présenter un oracle que j’ai depuis plusieurs mois et sauf erreur depuis sa sortie, à savoir septembre 2018.
J’ai mis du temps à vous partager mes ressentis vis-à-vis de cet objet car j’ai eu un tel amour (il me semble que je dis à chaque fois ça!) que j’ai un peu voulu le garder pour moi… mais décidément, il me faut partager avec vous ce bijou. Sortez les drakkars, on s’en va en Scandinavie !


Titre : Oracle des Runes
Autrices : Gulliver L’Aventurière et Lyra Ceoltóir
Édition : Édition Tredaniel / Véga
Prix : 23€
Langue : Français

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un oracle présentant les 24 runes nordiques, le Futhark, illustrées par Gulliver L’Aventurière (initiatrice de cet oracle) et décrites dans le livret par Lyra Ceoltóir. C’est un travail à quatre mains qui est en harmonie parfaite.

Mais qu’est-ce que les Runes, le Futhark ?

Le livret qui accompagne l’oracle est une très bonne introduction. Je me permets ainsi de reprendre ses mots :

“… Leur découverte (et non leur invention) est attribuée au dieu ambigu et magicien Odin, maître de la science sacrée , à la suite d’une épreuve initiatique auto-infligée pendant laquelle il se suspendit neufs jours et neufs nuits, le torse transpercé d’une lance, au tronc d’Yggdrasil (l’Arbre-Monde).”

[Livret d’accompagnement, page 6]

“Les runes résument en vingt-quatre signes distincts, les grandes lignes de la vie humaine, tel un cheminement spirituel et mental sur le chemin de la vie.”

[Livret d’accompagnement, page 8]

Et pourquoi “Futhark” ? Tout simplement car il s’agit du son produit par les six premières runes à savoir : F (Feoh), U (Ur), Th (Thorn), A (As), R (Raidho), K (Ken).
Ces vingt-quatre runes sont divisés en trois familles que l’on nomme aett dont chacune est placée sous l’égide d’un dieu.

Le livret d’accompagnement

Là où, rien qu’avec le livret, j’ai évolué dans ma pratique “runique”, c’est qu’elles mettent en avant un point dont je n’avais pas pensé mais qui prend désormais tout son sens. La première aett, en lien direct avec le dieu Freyr, se rapporte principalement aux runes “matérielles”. La deuxième aett, en lien direct avec le dieu Heimdall, sont à mi-chemin entre le matériel et le spirituel à l’image du Bifrost, le pont arc-en-ciel reliant le royaume des dieux (Asgard) et notre monde (Midgard) dont Heimdall en est le gardien et pour finir la troisième aett, en lien direct avec le dieu Týr, se rapporte directement au spirituel.
Nous avons donc là un cheminement spirituel par excellence.

Et ce n’est qu’une petite partie de la richesse dont est composé ce livret. Elles nous dépeignent tant la mythologie nordique, certains traditions culturels scandinaves, les toiles de fond sur le pourquoi ont-elles décidés de représenter la rune ainsi et enfin, le message divinatoire (tant à l’endroit que les runes renversés quand c’est possible).

Les cartes en elles-même

Dans ma pratique, j’utilisais jusqu’à présent des runes “traditionnelles”, à savoir gravées dans des petits rondins de bois comme l’image ci-dessous.

Et comme vous pouvez le voir, ce n’est pas toujours évident de comprendre leur signification contrairement à un tarot ou en l’occurrence un oracle dont l’imagerie est très détaillée alors qu’ici, il ne s’agit que de traits verticaux ou obliques.

C’est d’ailleurs là l’une des forces de cet oracle, elles ont su donner vies aux runes au travers d’illustrations remplies de détails où d’ailleurs chaque détail a son importance et une explication. Rien n’est choisi au hasard.
Le choix des couleurs est superbe, assez sombre dans l’ensemble mais nous rappelle les couleurs naturelles/primitives telles que le bois, la terre, le sombre de la nuit, la lueur d’un feu…
Car il en faut pas oublier que les runes existent depuis très, très (TRÈS) longtemps et qu’elles ont une énergie tribale à mon sens. Au travers de l’imagerie de ces cartes, on ressens parfaitement ça.

D’ailleurs, je trouve que c’est un oracle parfait lorsque l’on souhaite débuter le travail avec les runes. Tout y est très complet et visuel. À mes débuts, c’est ce qu’il me manquait et ce que je trouvais le plus difficile… je n’arrive pas visualiser pleinement une image, une scène liée à chaque rune.

Vegvísir, mon cher Vegvísir…

Bon, je pense que jusque là, vous avez compris au combien j’aime cet oracle. Mais… il y a un détail non négligeable qui m’a fait chavirer encore plus, le dos des cartes !

Connaissez-vous ce symbole ? Son nom est Vegvísir et qu’est-ce que c’est ? Une boussole islandaise ! “Vegur” signifie route ou sentier et “Vísir” signifie guide.

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez au combien mon voyage en Islande a été une révélation et un bouleversement dans ma vie. À tel point que le chemin sur lequel il m’a mené a fait que je me suis faite tatouer le Vegvísir sur mon épaule.

Une boussole sert bien entendu à retrouver son chemin. Le Vegvísir a cette notion avec le côté spirituel en plus. Elle protège son porteur telle un talisman. On dit qu’elle nous aide à choisir le bon chemin tout au long de notre vie, à prendre les bonnes décisions.

Rien de tel lors d’une séance de divination, non ?

About

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *