Witchcraft #4

Cela fait un bon moment que je n’avais pas répondu à ce petit « questionnaire » Witchcraft. Il manque encore deux parties pour le terminer, voici donc le quatrième chapitre !


  1. Portes-tu des bijoux païens en public ?
    Oui cela m’arrive notamment des bijoux avec un pentacle. Après, j’ai mes trois tatouages qui sont en lien avec le paganisme, donc on peut considérer cela comme des bijoux aussi… non ?
  2. As-tu déjà été victime de discrimination à cause de ta foi ou du fait d’être une
    sorcière ?
    Non, je n’ai pas eu ce cas de figure. Faut aussi dire que les seules personnes qui sont au courant sont des proches en qui j’ai ou j’ai eu confiance (parfois à tord) mais qui ne m’ont au moins jamais jugée à ce sujet.
  3. Lis-tu ou es-tu abonné à des magazines païens ?
    Le magazine des éditions Alliance Magique, ça compte ? (Oui je suis accro… mon porte-monnaie hurle d’ailleurs !). Autrement non. Après j’ai un abonnement au magazine « Inexploré » qui traite de spiritualité, sciences alternatives etc. mais il n’est pas axé paganisme.
  4. Crois-tu qu’il est important de connaître l’Histoire du paganisme et de la
    sorcellerie ?
    Oui et non. Oui, parce que je pense que c’est important de connaître nos racines, qui nous étions avant, d’où nous venons pour savoir où est-ce que nous allons. Mais non parce que ce n’est pas indispensable pour pratiquer à mon humble avis.
  5. Que préfères-tu dans le fait d’être une sorcière ?
    D’avoir réussi à rétablir une connexion avec la nature tout en sachant l’observer, l’écouter et la remercier. Ceci dit, être libre aussi. Libre de faire mes propres choix, de vivre mes propres expériences sans devoir me justifier à qui que ce soit si ce n’est à moi-même.
  6. Qu’aimes-tu le moins dans le fait d’être une sorcière ?
    Le côté marginal (j’entends par là hors des sentiers construits par la société actuelle) qui engendre une solitude. Il faut bien se l’avouer, ce n’est pas à tous les coins de rue que nous rencontrons une sorcière, un païen avec qui échanger, discuter. Alors oui, parfois cela me pèse et pourtant je suis une solitaire dans l’âme. Heureusement, internet est là et on peut échanger différemment.
  7. Écoutes-tu de la musique païenne ? Si oui, quel est ton chanteur/groupe favori ?
    Bien sûr ! Comme je l’ai déjà expliqué plusieurs fois, la musique est indispensable à ma vie et ma pratique. Je fais régulièrement des rituels, charmes, célébrations avec de la musique en fond. Certaines mélodies me permettent de me connecter à mon être spirituel, à la sorcière que je suis.
    J’écoute beaucoup Wardruna (Runaljod est LE morceau avec lequel j’ai un lien incroyable), Heilung, Faun, Omnia, Peter Gundry, Prima Nocta…
    Je souhaite d’ailleurs vous faire un article en lien avec la musique et ma pratique !
  8. Célèbres-tu les Esbats ? Si oui, comment ?
    Je les célèbre mais pas en grande pompe à chaque fois. Quand j’en ai l’envie, le besoin et l’énergie. En revanche, à chaque pleine lune, je me pose quelques instants pour la remercier, l’admirer. J’en profite aussi pour lui parler, vider mon sac.
  9. Travailles-tu parfois « vêtue de ciel »? (Nue)
    Pas du tout. Parce que je ne suis pas des plus à l’aise avec mon corps. Mais un jour, peut-être…
  10. Penses-tu que la sorcellerie a amélioré ta vie ? Si oui, comment ?
    Évidemment ! Même si j’ai encore cette tare, j’ai gagné confiance en moi. J’ai su me découvrir et apprendre qui j’étais réellement, savoir m’écouter. Rien que pour ça, elle a amélioré ma vie.
  11. Où prends-tu ton inspiration pour ta pratique ?
    Partout, dans ma vie de tous les jours en fonction de ce que je vois dans la nature, dans mes réactions. L’inspiration vient petit à petit, sans que je cherche quoi que ce soit. Parfois, je suis très inspirée et d’autres fois, c’est beaucoup plus simple mais non moins efficace.
  12. Crois-tu aux créatures fantastiques (fées, licornes, dragons, elfes, gnomes, fantômes, etc) ?
    Oui j’y crois. Après je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer le monde de Faërie ou d’autres créatures comme les gnomes, mais un jour… qui sait !
  13. Quel est ton symbole/sigil préféré ?
    Celui que je me suis faite tatouée en début d’année sur le poignet pour mon 25ème anniversaire, à savoir des runes liées.
  14. Utilises-tu la magie du sang dans ta pratique ? Pourquoi ?
    Bien sûr. Le sang est ma signature corporel, ça fait partie de moi de manière intégrale. On en a besoin pour vivre, n’est-il pas la meilleure des offrandes ?
    En revanche, je n’utilise pas le sang de mes menstruations comme certaines le font. Non pas que cela me dégoutte mais pour moi, c’est du sang que le corps « rejette », pour se purifier quelque part. Donc il est là, dans ce but et uniquement ce but.
  15. Pourrais-tu être dans une relation avec quelqu’un qui ne supporte pas ta pratique ?
    Non non… définitivement non. Maintenant je sais que c’est moi, cela reviendrait à vouloir me changer complètement. On doit m’accepter tel que je suis réellement. Et j’ai la chance d’avoir un Barbu qui le fait à merveille.
  16. Dans quel domaine ou sujet préférerais-tu que ta pratique se développe ?
    Je n’ai pas de sujet précis puisque tout m’intéresse. Après c’est par période. En ce moment, je suis à fond sur la magie des plantes et des runes. Mais, il y a quelques mois, j’étais plus sur la magie des pierres. Cela ne veut pas dire que je laisse tomber l’autre, juste que j’écoute mes envies en fonction de ce que je veux étudier à l’instant T.
  17. Quelle est ta senteur favorite de bougie ? L’utilises-tu dans ta pratique ?
    Les odeurs de bougie ne sont pas tellement ce que je préfère car je les trouve souvent trop saturées et écœurantes. Quitte à avoir de bonnes odeurs, autant utiliser le diffuseur d’huiles essentielles ou de l’encens !
  18. As-tu un rituel pré-rituel (c’est-à- dire quelque chose que tu fais avant un rituel pour t’y préparer) ? Si oui, quel est-il ?
    Je n’ai rien de systématique, mais comme expliqué plus haut, je mets parfois de la musique et je fais une sorte de petite méditation avant pour faire le vide en moi.
  19. Quelle sorcière de la vie réelle influence-t- elle le plus ta pratique ?
    Influence, je ne sais pas si c’est le bon mot. Mais j’aime découvrir les pratiques de blogueuse, youtubeuse de la blogosphère païenne. Il y a tant à apprendre et découvrir de l’autre que c’est inspirant. Cela apporte aussi des remises en question et c’est ce que je trouve de plus enrichissant.
  20. Quelle est ta méthode favorite pour communiquer avec les déités ?
    Alors là… je n’ai rien en particulier. Ça peut arriver à tout moment en plus, parfois dans la voiture en rentrant du job, à la maison, quand je cuisine… bref c’est très spontanée et parfois dénué de tout aspect solennel. D’ailleurs, ils doivent s’arracher les cheveux à force… ou pas. Je pense qu’ils ont compris que je n’étais pas dans ce moove. Malgré tout, cela peut m’arriver d’être très sérieuse, dans le fauteuil à côté de mon autel, encens bougie et tout le toutim…
  21. Comment aimes-tu organiser des ingrédients et objets de sorcière ?
    Pour mes plantes séchées, elles sont dans des bocaux dans les tiroirs sous mon autel. J’ai aussi un coffre que je dois bricoler avec le Barbu. Je pense y ranger mon grimoire et d’autres objets plus courant.
  22. As-tu connaissance d’autres sorcières dans ta famille ?
    Non pas à ma connaissance, et alors ? Est-ce que cela me rend moins crédible ? Je ne pense pas. Cela m’agace assez facilement le C.V de la famille éso « ah ma mère est sorcière, mon oncle est magnétiseur truc truc, mon père est médium »… sous-entendu que la personne aura forcément pleins de facilité, légitimité dans le domaine. Beurk. Non.

J’espère que cela vous aura intéressé ! J’ai encore une série de question à répondre et le Witchcraft sera terminé.

À très vite les p’tits chaudrons !

About

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *