Sorcière ? Ah ? Bon…

Je décide de poser les doigts sur mon clavier pour y décrire mes états d’âme, juste pour le besoin d’y mettre des mots.

Installes-toi dans ce long fauteuil en face de nous et parles…

Au niveau professionnel, j’ai la chance d’avoir un travail et un travail qui me plaît. Bientôt quatre années qu’il m’apporte sécurité et stabilité, notamment financière nous n’allons pas nous le cacher.
Parce que oui, même si l’argent ne fait pas le bonheur, je suis quand même bien heureuse de ne pas devoir me poser la question vingt fois par jour si je pourrais me nourrir, payer les factures etc.

Ce travail est “technologique”. Je suis toute la journée sur un ordinateur, à programmer des pages web, réserver des espaces publicitaires ou aider des collègues et des clients. Mes yeux sont, huit heures par jour, sur ces deux écrans qui me font face. À ma gauche, j’ai la chance d’avoir une grande baie vitrée qui me permet de voir l’extérieur, les bâtiments gris certes mais cette nature également et le début de cette forêt, principalement composé de chêne et de sapin.
Quand j’arrive le matin tôt, vers 7h15, je vois un moineau volé à côté de la fenêtre et chercher les éventuelles araignées qui auraient tissées une toile dans les coins du bâtiment. Parfois il trouve son bonheur, la prend et repart quand d’autres fois, il reste bredouille. Tout ça, c’est une petite bouffée d’oxygène qui me connecte, l’espace de quelques instants, à la sorcière au fond de moi, à ce que je suis hors de ces murs, à cette spiritualité qui m’habite.

Oui mais… c’est pas très witchy tout ça… tu sais, le côté « écolo », « bobo »…

Parfois, j’en viens à me demander pourquoi j’ai choisis ce métier. Il est diamétralement à l’opposé de ce que je ressens au plus profond de moi. Je rêve de nature, vivre loin de tout dans maison à la lisière d’une forêt. Travaillez chez moi en ayant un quelconque lien avec la sorcellerie, la spiritualité, que sais-je… mais ce n’est qu’une belle utopie.

Déjà parce que je ne pense pas que je pourrais en vivre vu la société dans laquelle nous sommes et deuxièmement parce que je ne sais pas si j’aurai un jour, si l’opportunité se présente, assez de courage pour sauter sur mon balais et m’envoler.

Ces derniers mois ont été éprouvant car nous avions un gros projet qui devait être mis en place. Beaucoup d’heures de travail, parfois le week-end, du stress, de la pression… autant vous dire que je me sens à bout. Je suis exténuée et pourtant tous les matins je me lève pour affronter cette nouvelle journée. Le projet a été lancé en début de semaine, ouf on respire un peu ! Tout semble bien se dérouler, on devrait pouvoir respirer.

Et c’est à ce moment-là que tu te dis que tu es à côté de tes pompes de sorcière

Litha approche et je n’ai rien préparé ni prévu. C’est dans moins d’une semaine et je n’ai commandé que mon hydromel. La déco de l’autel ? Le repas ? Comment vais-je célébrer ? Je n’en sais absolument rien et ça m’énerve. J’ai envie de sorceler, célébrer. Je dirais même que j’en ai besoin depuis longtemps mais je n’ai pas l’énergie qu’il faut…
J’ai tellement de choses en attente comme terminer le broux de noix sur mon Livre des Ombres, le purifier, le consacrer. D’ailleurs il faut que je crée mon rituel de consécration parce que je ne veux pas le truc vite fait en deux minutes, je cherche quelque chose de plus profond… je dois purifier également une pochette de tarot, un pendule. J’ai des rituels que j’aimerais également faire pour aider des proches mais ça demande des recherches, du temps… mais je n’ai pas l’énergie nécessaire pour ça et c’en est frustrant.

Du coup, toutes ces choses dont j’ai besoin attendent patiemment sur un coin de table, espérant que je trouve bientôt l’énergie nécessaire pour m’en occuper.

Quand vient, ôôô bonheur le week-end, je ne suis pas mieux. Il est tellement plus facile, feignasse que je suis, de rester dans mon canapé devant Netflix plutôt que de bouger mon derrière, m’habiller et partir me promener afin de faire des câlins aux arbres, sentir les odeurs de forêt… je suis FAIBLE.

J’ai terminé un roman Young Adulte (tu sais, pour les adolescentes… oui j’ai 24 ans, et alors ?) ayant pour thème la Wicca (d’ailleurs c’est le titre du bouquin) qui est pas trop mal fait. Sans entrer dans les détails, à un moment de l’histoire est expliqué qu’il existe un rituel permettant de bloquer les “pouvoirs” d’un sorcier. Il ne peut plus les utiliser mais ressent toutes les magies, toutes les énergies malgré tout. De ce fait, il devient fou de ne pas pouvoir répondre à cet appel.
Même si ce n’est, à priori, que pure fiction, j’ai exactement ce ressenti et j’en viens à me demander quand est-ce que je me sens vraiment sorcière dans cette histoire.

Gardons espoir, c’est l’espoir qui nous fait rester vivant

Le solstice arrive, je le sens. J’espère que ses énergies m’aideront à me recentrer, à réussir mes projets et terminer ce que je veux. Début juillet, j’aurais une semaine et demie de vacances, je pense profiter de ce moment-là.

 

 

 

 

About

You may also like

2 commentaires

  • Bonjour à toi,
    je te lis de temps en temps quand tes articles se trouvent dans mon fil facebook 🙂
    Je ne suis pas dans le même contexte pro mais pour tout le reste, je pourrais avoir ecrit ces même mots jusqu’au reve de vivre dans une maison en bordure de foret..(j’ajouterai d’un lac ou riviere ;P) pour vivre en dehors du systeme (plus ou moins auto suffisant, avec potager …), je vivrais des soins energétiques, des petits travaux « de sorciere » , de mes créas (bijoux, peintures, ou cosmeto naturel…)
    Je ressens cet appel , ce besoin de me rapprocher de la nature mais c’est compliqué j’habite en ville et je n’ai pas trop la possibilité de bcp marcher ( fibromyalgie)

    bref tout ça pour dire que tu n’es pas seule…. 🙂
    je te souhaite une bonne continuation et bonne célébration de Litha

  • Bonjour Evalyn !
    Eh bien moi je dis que si tu veux rendre ton métier un peu plus sorcier, fonce ! Et même toute ta vie en fait. J’ai aussi le même rêve de vivre au bord d’une forêt (je suis amoureuse des forêts !) et de vivre de potions et de magie. Je suis en train de tout faire pour y arriver. Esprit Vautour m’a fait comprendre que ce n’est pas du tout utopique, qu’il va falloir que je m’accroche mais qu’il est là pour me soutenir.
    Vois-tu, j’ai pour projet professionnel d’ouvrir une boutique mi-ésotérique mi-tisanerie. Bon d’habitude je n’en parle pas car ça me porte la poisse en général mais si ça peut t’aider à trouver ta voie, tant pis je fais ce sacrifice 😛 Pour ce faire je dois reprendre mes études du tout début car je n’ai pas le bac (malgré mes 26 ans) et suivre plusieurs formations. Ça va juste me prendre une éternité mais si à la fin ça me permet de faire ce que je veux, je prends !
    En vrai, je ne sais pas si ce projet me permettra d’en vivre convenablement, mais j’ai besoin de le faire, d’au moins essayer. Et franchement j’y crois. J’y crois parce que je crois en moi et parce que je sens qu’une force supérieure m’y encourage. Même les cartes semblent plutôt favorable 🙂
    Quant à la maison, j’ai la chance d’avoir mon mari pour m’aider dans ce projet. On met de l’argent de côté petit à petit, ça aussi ça nous prend du temps car lui seul à un salaire. Mais ça vient. C’est juste compliqué de trouver un terrain avec plein d’arbres et pas trop loin de Paris pour que Chéri aille travailler.
    Oh, concernant mon quotidien de sorcière, mais non plus je n’ai pas toujours l’énergie pour faire ce que je veux. Mais c’est normal et je crois ue le plus important avant tout est de prendre soin de nous-même. On se rattrapera plus tard ou on peut tenter de simplifier pour une fois. Par exemple pour le solstice d’été je ne savais pas trop quoi faire car je n’ai personne avec qui le célébrer, du coup je suis juste sortie dehors. De là j’ai entendu de la musique au loin, le soleil m’a enveloppé de sa chaleur et j’ai vu des oiseaux jouer ensemble sur les toits. J’ai finalement allumé une bougie le soir et j’ai remercié l’univers de rendre mon quotidien si riche malgré sa simplicité. Et en y repensant on peut dire que je l’aurai fêter ce solstice 😀
    Tout cela pour te dire que je t’encourage à écouter la petite voix en toi, car elle sait ce qui rendra heureuse et si tu t’en donne les moyens, tu peux déplacer des montagnes. L’univers sait entendre nos désirs et tout mettre en place pour qu’ils se réalisent et nous rendent heureux. Simplement, ne te mets aucune pression.
    Bon, pardon pour ce pavé ^^
    Belle journée à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *