Beltane 2018

Cette année, je me suis faite discrète lors de Beltane. En effet, j’ai eu énormément de mal à ressentir ses énergies lors du 1er mai. Impossible de me mettre dans cette célébration… alors je n’ai pas insisté et j’ai laissé passer.

Hier, en revanche…

Ceux et celles qui me suivent sur Instagram (@mlle_evalyn) le savent, hier j’avais un mariage. Un mariage religieux catholique relativement traditionnel.
Et ce moment, je appréhendais.  Pour différentes raisons :

  1. C’est un côté de famille avec lequel j’ai toujours eu une relation… particulière. Je ne me suis jamais vraiment sentie acceptée petite et j’ai souvent eu le sentiment d’être jugée car je suis différente, très différente, de leurs « valeurs »
  2. Pour mon père, cela a dû lui rappeler qu’il n’a pas pu assister à MON mariage. Oui, je ne l’ai pas invité à mon mariage et aujourd’hui, je m’en veux. Je ne souhaite avoir aucun regret dans ma vie (pour la simple et bonne raison qu’avoir des regrets, c’est souffrir deux fois) et je ne changerai rien dans ma vie hormis cela.
    J’ai compris bien après que j’ai été manipulée contre lui et que cela a entraîné cette non-invitation.
  3. Je ne suis jamais à l’aise dans des lieux de culte chrétien. Depuis que je suis petite et avant même d’être « officiellement » païenne. Architecturalement parlant, je trouve les églises, les cathédrales absolument magnifiques. Mais les énergies qui s’y dégagent me plaisent rarement. Je ne m’y sens pas à ma place tout simplement, comme si je n’y étais pas la bienvenue.

Autant vous dire que j’ai été passablement anxieuse. Surtout et principalement pour le point 2.

Durant la cérémonie et faisant partie de la famille proche du marié, nous étions dans les deux premiers rangs. J’étais d’ailleurs derrière la maman de la mariée.

La cérémonie a commencé, le marié très ému, m’a touché et j’ai senti la vague d’émotion montée. Et lorsque la mariée apparaît, sans que je comprenne tout de suite ce qui s’est passé, j’ai eu une boule dans la gorge et les larmes, des larmes d’amour et de fierté. Alors oui, elle était absolument magnifique mais je n’ai pas le sentiment d’être assez proche d’elle pour ressentir pareille émotion.
En regardant devant moi, je vois la maman de la dite mariée être dans le même état… et là, j’ai compris que je ressentais ce qu’elle, elle ressentait.

J’ai essayé de me calmer tant bien que mal en comptant les espèces de rond en forme d’écailles sur les vitraux mais j’ai mis un sacré moment avant de reprendre mes esprits.

Lors de la bénédiction selon Jésus-Christ, j’ai fermé mon mental pour faire ma propre bénédiction en y conviant Freyja. Les mariés n’en auront jamais connaissances et de toute façon, cela ne les toucherait pas puisqu’il ne s’agit pas de « leur Dieu ». Mais pour moi, c’était important.


Petite parenthèse, quelque chose m’a particulièrement choquée. Je n’ai pas réellement d’éducation religieuse, j’ai été une fois à l’école du dimanche comme on appelait ça et je me suis vite barrée. Lors d’un chant, cette phrase était répétée un peu comme un mantra et j’ai senti que pour les gens la clamant, c’était quelque chose de fort et de très important. Il s’agit de :

Je suis à toi Jésus

Cette phrase est si simple mais si.. importante. Importante dans le sens où ces personnes sont véritablement soumises à la volonté de Dieu. Comment peut-on être soumis de la sorte ? Je le respecte hein, ne vous méprenez pas, mais je ne comprends pas. BREF


Lorsque j’ai vu les mariés échangés leurs vœux, lorsque je les ai vu partir à l’apéritif dînatoire, lorsque je les ai vu faire des photos avec les familles, lors du repas… Là, Beltane était avec nous. L’amour était là. Juste entre deux êtres qui ont décidés de passer leur vie ensemble. Un amour fort et sincère, loin de tout ces froufrous, ces artifices. Leurs regards en dit long.

Et finalement, mon sabbat a été célébré de cette manière. Assez peu païen mais leur amour est incroyablement beau.

J’ai aussi réalisé que dans une semaine pile, je fête mon propre mariage. Six ans déjà. Lorsque l’on a choisit la date du 11 mai, inconsciemment peut-être, je savais qu’on était encore sous les énergies de Beltane. Inconsciemment car à l’époque, je ne me revendiquais pas païenne.
Et l’amour n’a pas bougé en six ans… quoi que, je dis une bêtise. Il s’est amplifié.

En conclusion, cette année Beltane fût célébré de mon côté par le mariage et c’est aussi une très jolie façon à mon sens. C’était très fort en émotion.

Et vous, votre célébration ?

About

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *