10 Pagan Fun Facts

Il y a déjà plusieurs semaines, Aude Faolan m’a tagué pour répondre au « Pagan Fun Facts ». Il y a normalement vingt anecdotes mais j’ai déjà galéré pour en trouver dix… que je me suis dis que c’était déjà un début ! Vous êtes prêt ? Installez-vous, c’est parti !

  1. Je ne sais pas éteindre une bougie avec mes doigts
    Vous pouvez rigoler, c’est la vérité ! J’ai la trouille d’approcher mes doigts de la flamme. D’ailleurs tout ce qui est chaud est pour moi un vrai défi, tenir une assiette chaude, allez chercher un plat dans le four… c’est certainement depuis la fois où j’ai posé ma main sur un four à crêpe « party » qui était allumé. Oui. Déjà petite, j’étais maladroite… alors rien qu’au souvenir de ma main cloquée de partout (bon appétit !), j’ai la trouille des objets chauds. Et les seules fois où je me suis fait violence « Vas-y ma vieille, c’est une bougie… qu’une bougie ! » ben je me suis foutue de la cire partout et je n’ai pas particulièrement apprécié. Donc éteindre une bougie avec grande classe, vous m’oubliez !
  2. Lors d’un rituel, j’ai du metal qui s’est incrusté dans ma playlist
    À l’image d’une anecdote de Lisbeth sauf erreur, lors d’un rituel, j’ai un morceau de métal bien trash qui s’y est glissé. Autant dire qu’après une méditation ayant fait son effet relaxant, ça m’a de suite coupé et je suis partie dans une immense fou-rire après que mon coeur se soit remis de ses émotions. Mon rituel est tombé à l’eau !
  3. Mon « plus grand regret » de mon végétalisme dans ma pratique est…
    … de ne plus pouvoir boire d’Hydromel ! Et oui, ça fait bien pochtronne (du ruhme, des femmes, d’la bière nom de dieu !)  mais j’adorais ça. C’est d’ailleurs le seul alcool (avec une Guiness de temps en temps) que j’aime boire. Alors sans rentrer dans le débat du pourquoi, comment j’en suis arrivée là, c’est « le regret » que je pourrais avoir même si au fond, je suis bien avec ma conscience.
  4. Un corbeau m’a piqué un essuie-glace
    Ah cet animal si cher à mon coeur. Sur une route à 80km/h, un corbeau a mal calculé son coup et a traversé la route à ce moment-là. Évidemment, je l’ai choppé et il a atterri sur mon pare-brise… puis le temps de freiner, il était déjà reparti. Mais il avait pris un souvenir, oui oui il m’a arraché un essuie-glace ! Ne me demander pas comment il a fait parce que moi, je galère 20 minutes pour les enlever et je suis toujours obligée de demander au Barbu de le faire mais là, en 1mn c’était réglé et il s’est envolé avec. WTF.
  5. Depuis que je suis petite, je fais des sorties de corps régulière
    Alors même si cela s’est bien atténuée depuis une année, il m’arrivait régulièrement d’avoir des « absences » et de voir la scène depuis le dessus sans jamais voir mon visage. C’est très particulier comme expérience… et je n’en parle pas pour les gens en face qui me causaient à ce moment-là.
  6. Dans le même registre, je suis somnanbule
    Pour le coup, le Barbu n’a pas toujours rigolé. Surtout quand à 3h du matin je me tiens assise normalement dans le lit, les yeux grands ouverts et je parle à qqn/qqch qui se tient devant notre lit. Il a bien sûr essayer de me rendormir mais je maintenais mordicus « Mais tu le vois pas là ?! »…. Perso, il m’aurait fait le coup, je crois qu’il dormait sur le paillasson ! Autrement plus jeune dans notre maison à 2 étages, j’arrivais partir de ma chambre, descendre les escaliers et aller ouvrir la porte d’entrée. Ma mère a eu quelques frayeurs…
  7. Séance de spiritisme avec une bougie
    Une séance que je n’avais d’ailleurs pas du tout prévu mais qui s’est passé un soir d’été, il y a bientôt un an. La bougie était sur la table du salon et voyant qu’elle vacillait sans raison particulière puisque pas de courant, « pour rire » j’ai commencé à poser des questions. Bien mal m’en a pris, cela « répondait » à mes questions dans le sens où lorsque je l’interrogeais, elle vacillait. Autrement, elle ne bougeait plus. Étrange mais très intéressant.
  8. La réponse d’un tirage est venue avant même que « j’officialise » la question
    Pour un tirage, généralement j’ai un petit rituel de mise en condition et lorsque je m’apprêtais à m’y mettre, en prenant les cartes, l’unes d’elle est tombée. Je me suis dit que c’était parce que je les avais mal prises. Je commence à mélanger, hop une tombe et c’est la même que précédemment. Je rigole et là, je pose ma question et tire la première carte, 3ème fois que c’est la même. Okééé le message est passé, je m’arrête là. Comme quoi, parfois, s’acharner ne sert à rien….
  9. Lorsque je rentre dans une forêt, j’en cherche le « gardien »
    Depuis longtemps, lorsque je rentre dans une forêt par un « chemin officiel », je cherche toujours dans les premiers arbres le gardien de cette entrée. Je m’arrête généralement quelques secondes et lui demande la « permission » de rester. C’est arrivée que je ne ressente pas de suite la réponse si je puis dire et que je me sente mal quelques minutes après donc généralement je quitte les lieux.
  10. La mort me fascine depuis que je suis petite
    Cela a d’ailleurs commencé tôt où avant même de me définir comme sorcière, la période d’Halloween était ma préférée. Quand on m’a expliqué que c’était « La fête des morts », j’étais en joie ! Glauquitude bonjour ! Puis après dans le Disney Hercule, mon personnage préféré était Hadès parce que je cite « c’est le dieu de la mort, j’adore sa maison ». À 8 ans. Oui bien sûûûûr ! Bref, tout ce qui touche de près ou de loin à la mort m’interpelle, me fascine…

Et voici donc les dix anecdotes. J’espère que vous aurez eu du plaisir à les découvrir ou re-découvrir peut-être pour certaines !

Puis je tag MySorcererLife, Witchy_me et Lisbeth Nemandi si le coeur vous en dit !

À très vite,
Evá

About

You may also like

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *