« Ma rencontre avec le monde invisible » par Sandy Lakdar – The Believers

Mon amour pour le paranormal date d’un certain grand nombre d’années. C’est un sujet qui m’a toujours intéressé… non pas que la « mort » m’intéresse (dis comme ça, c’est glauque) mais je suis curieuse de savoir ce qu’on devient, pourquoi il existe encore des fragments de ce monde invisible. Puis dans ces fragments que l’on arrive parfois à capter, il n’y a pas que des défunts… je pense qu’il y a un infini d’énergies différentes.

Lorsque j’ai découvert les enquêtes paranormales sous forme de reportage, j’étais joie. Tout a commencé avec un youtubeur qui, après avoir fait des vidéos sur Minecraft, s’est reconverti dans le milieu paranormal. Puis, j’ai découvert les Ghost Adventures et enfin, The Believers. Je suis toujours impressionnée et littéralement captivée par le nombre de phénomènes que ces derniers peuvent mettre en évidence durant leurs épisodes.

J’ai découvert Jonathan Dailler au travers d’une vidéo « Session Spirit » qui a eu lieu au Château de Fougeret avec un certain nombre d’enquêteurs différents si mes souvenirs sont bons.
L’approche de Jonathan m’a interpellé et avec mes deux compagnons de canapé (le barbu et la petite soeur), nous avons décidé de faire quelques recherches sur qui il était. De fil en aiguille, nous sommes tombés sur la chaîne youtube The Believers. Un épisode était disponible, celui qui a été fait au Newsham Park Hospital (une enquête absolument incroyable dans un bâtiment ayant servi à la fois d’orphelinat puis d’asile psychiatrique). C’est un véritable coup de cœur pour ce binôme et nous louons les épisodes disponibles sur Vimeo. En une soirée et une bonne partie de la nuit, nous nous avalons la quasi totalité du contenu créé par Sandy et Jonathan.

Depuis ce jour, nous suivons avec attention l’activité des deux enquêteurs pour ne louper aucun épisode.
Lorsque j’ai découvert que le livre de Sandy était en pré-commande, je n’ai pas hésité une seule seconde. Me voilà avec la confirmation que deux livres vont m’être livrés le jour de sa sortie (oui deux, un pour moi et un pour ma petite soeur).

Nous y voilà, la date de sortie est arrivée. Le colis m’attend sagement dans ma boîte aux lettres, je fonce et m’installe confortablement dans le canapé.
La magie opère. Au fur et à mesure que mes yeux passent sur les mots, les phrases, j’entends la voix de Sandy. Comme si c’était elle qui lisait son ouvrage.

Elle nous explique tout de suite comment ils en sont venus à créer The Believers et une série d’anecdotes s’enchaînent. C’est un véritable recueil de confidences qui nous rapproche encore plus de ce qu’ils vivent au quotidien.

Sandy nous décrit d’une autre manière les enquêtes qu’ils ont menés et c’est très enrichissant d’avoir son point de vue plus personnel et ce qui se passe avant/après. Les lieux et les phénomènes qu’elle explique me reviennent en tête et j’ai l’épisode qui défile peu à peu. Avec toutes ses explications, cela me conforte dans l’idée qu’il faut soutenir le travail d’indépendants et que la location d’épisode en vaut la chandelle. Je me permets de citer un passage pour illustrer mes propos

« Le pire dans tout cela, c’est que les gens sont persuadés que nous sommes millionnaires. […] J’aimerais tellement que les gens puissent voir à quoi ressemble exactement nos vies ! Que je me lève à 6 heures du matin tous les jours pour avoir le temps de travailler sur TB avant d’enchaîner à servir des centaines de bobuns à tout-Paris. […] »

Leur situation a depuis changé, et j’en suis ravie pour eux, cependant ils ne sont pas milliardaire et nous devons les soutenir.

Bien entendu, nous ne sommes pas à l’abri d’imposteur comme le public l’a découvert avec ce youtubeur issu de Minecraft. Cependant, il faut soutenir ceux qui sont authentiques comme le sont Sandy et Jonathan.

Du moment que le milieu du paranormal vous intéresse, le livre de Sandy Lakdar peut trouver à vos yeux de l’intérêt. Je vous le recommande vivement car j’ai eu un plaisir immense à le lire.

« Vivre la tradition celtique au fil des saisons » par Mara Freeman

Aujourd’hui je vous retrouve pour une review du livre « Vivre la tradition celtique au fil des saisons » écrit par Mara Freeman qui étudie cette dernière depuis plus de 35 ans.


Titre : Vivre la tradition celtique au fil des saisons
Éditions : Éditions Véga
Prix : 23€
ISBN : 2858296448

C’est pour moi un must-have pour tous les amoureux du monde celtique. Voilà, ça c’est dit.

Ce livre est construit comme un almanach. De ce fait, mois par mois, vous pourrez découvrir ce que ce dernier signifiait pour nos ancêtres celtes, les fêtes célébrées, les dieux, un bestiaire, des contes et légendes, des recettes… que de merveilleuses choses.
Au travers de ces pages, nous y découvrons l’origine des Sabbats pour nos ancêtres. Grâce à cette lecture, j’ai davantage compris leurs significations, leurs symboliques. J’ai vibré avec eux au fur et à mesure.

Le chapitre sur le mois de septembre

Au niveau de l’écriture, il est très fluide et très abordable. Pas besoin de connaître ce milieu avant de vous y plonger. Mara Freeman reprend tout depuis le départ et vous emmène avec elle dans ce monde en vous tenant la main (sans pour autant que cela soit pénible !).

L’avantage de ce type de livre, c’est qu’il n’y aucune obligation à le commencer depuis le début (c’est un peu.. con pour un livre, non ?) Pas du tout ! Lorsque j’ai acquis ce bouquin, c’était au mois de mai sauf erreur. Eh bien je l’ai commencé depuis là et chaque début de mois, je lis le chapitre qui lui est dédié. Ainsi, je suis parfaitement en concordance avec ce que je lis et ce qui se passe au-delà de ma fenêtre et du coup, je le trouve encore plus captivant.
Et c’est agréable de le relire chaque année, chapitre après chapitre, pour mieux se plonger dans cette aventure, non ?

Amoureux du monde celtique ou curieux, foncez ! Ce livre ce doit d’être dans votre bibliothèque.