« Herbier des sorcières » par Hagel

Depuis qu’Hagel nous a dévoilé son nouveau livre et surtout, le thème qui y serait abordée, j’étais en JOIE ! Après le coup de cœur que j’ai eu avec son livre « La Médiumnité » (dont la review se trouve ici), j’ai placé beaucoup d’espoir et d’attente auprès de ce nouvel ouvrage. Aujourd’hui je vous présente donc « Herbier des sorcières ».


Titre : Herbier des sorcières
Auteur : Hagel
Éditions : Éditions Danaé (Alliance Magique)
Prix : 17,95€
ISBN : 979-10-94876-22-0

L’aspect physique

La première chose dont je souhaiterai vous parler est l’aspect général du livre. Hagel avait fait voter sa communauté pour choisir sa couverture et quel merveilleux résultat. Ces nuances de vert pastel avec cette illustration sont de très bons goûts. J’aime particulièrement la touche « lunaire » qui me rappelle inévitablement le côté « witchy » du thème.

Autre point que je tiens à souligner est la qualité de l’ouvrage et dans un premier temps, la qualité « physique ». La couverture est en carton dur, les pages ont une reliure brochée (pas sûre du terme, mais vous avez compris) et les pages sont relatives épaisses. Une reliure brochée, vous vous rendez compte ? C’est tellement rare de nos jours à mon plus grand malheur ! Bref on est là sur une excellente qualité.
En tant que bonne lectrice, je suis souvent déçue que les ouvrages ne possèdent qu’une couverture souple, des pages d’une épaisseur moindre… et là, ça été la cerise sur le gâteau. Surtout quand on voit le prix qui finalement, n’est clairement pas élevé pour tout ce qu’il a à offrir.

Le contenu de l’ouvrage

Après avoir décortiquer l’aspect du livre, passons à son contenu. Bien évidemment comme son titre l’indique, « Herbier des sorcières » est un ouvrage abordant le sujet des plantes mais principalement comment réaliser un herbier.

Un herbier, c’est construire une méditation continue sur notre place dans la nature et notre rapport à celle-ci. C’est réapprendre les gestes ancestraux, les quêtes de savoir, ce que la nature nous offre… [Hagel]

Cet ouvrage est divisé en deux sections. Dans la première, Hagel nous explique ce qu’elle entends par « Plantes sorcières », comment réaliser un « Jardin sorcier », qu’est-ce que cela implique, quels outils utiliser, comment cueillir une plante et les différentes approches possibles, en sommes c’est la partie théorique. Que de sujets intéressants à mon sens et terriblement bien expliqués, bourrés d’astuces.

Elle sait aussi nous rappeler au combien le travail avec les plantes peut être dangereux si l’on ne fait pas attention, ne serait-ce que d’un point de vue médical.

La force de cette partie théorique est qu’Hagel arrive à rendre cet herbier accessible à tous, même si l’on a pas la chance d’avoir un jardin aussi grand qu’un terrain de foot. Et ça, c’est le pied ! Parce que nombre de fois où je me suis dit « mais t’as pas de jardin, t’as pas de balcon… oublie ! » et maintenant, je me dis que j’arriverai moi aussi à avoir un jardin de sorcière à ma manière.

L’herbier

Quant à la seconde partie, elle est composée de…. l’herbier, c’est bien tu suis Janette. Et là, on se rend compte de tout le travail de titan qu’a réalisé Hagel.
Déjà d’un point de vue graphique, c’est superbe. Elle a choisit de présenter chaque végétal avec une partie écrite et une illustration qui représente le dessin de ce dernier. Une photo vaut mieux que mille mots :

Magnifique n’est-ce pas ?

Elle décrit chaque plante/fleur par un aspect pharmaceutique, puis sorcier et enfin avec un usage magique. C’est très complet et l’approche est, comme à son habitude, très sérieuse. Une fois encore, elle nous met en garde sur ce qui pourrait être potentiellement dangereux, ce à quoi il faut faire attention…

Hagel nous met aussi quelques informations récapitulatives à savoir quel élément y est associé, sa planète, sa saison etc.
Un vrai recueil d’informations tant plus importante les unes que les autres.

Ce livre se suffit à lui tout seul pour un bon démarrage dans le domaine. Mais il peut être également complémentaire à d’autres livres parlant uniquement des plantes, cela dépend de vos motivations et objectifs.

Conclusion

Au travers des pages, on ressent l’énergie ancestrale qui découle de cette pratique sorcière, comme si l’on se reliait à nos ancêtres l’ayant pratiqué. C’est magique ! Vous l’aurez compris, je suis conquise et je vous le recommande chaudement.

Merci Hagel pour l’ouvrage que tu as réalisé, construit. Il est riche, riche de savoir, d’anecdote et de magie.

Et vous, l’avez-vous lu ?

About

You may also like

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *